• information sur les lampadaires

    Chères Basiliennes, chers Basiliens,

    vous êtes nombreux à nous remonter des pannes de lampadaires et nous vous remercions de l'attention que vous portez à la sécurité de tous.

    Comme cela est fait d'habitude, à chaque fois qu'une panne est signalée, elle est prise en compte par les services techniques qui envoient la liste des lampadaires à réparer à la société en charge de leur maintenance (CITELUM) en chaque début de mois.

    La société CITELUM a actuellement des problèmes d'approvisionnement des drivers des lampadaires (souvent à l'origine de la panne) à cause de la pénurie en composants électroniques liée à la crise sanitaire.

    La société CITELUM est passée la semaine dernière et a pu réparer les lampadaires de la rue de Cysoing, de la rue de Saint-Amand, de la rue de Lille et de la rue de Tournai.

    Elle a fait le diagnostic des autres lampadaires signalés et leur driver doit également être réparé. CITELUM nous a garanti d'intervenir dès réception de nouveaux drivers.

    Il reste encore à notre connaissance 13 lampadaires à réparer (en panne ou clignotant) : 1 dans la rue de la Plaine, 1 dans la rue du Docteur Calmette, 6 dans la rue de la mairie, 1 dans la rue des écoles, 1 dans la rue de Breuze, 1 dans la rue de Templeuve, 1 dans la rue Colette, 1 sur le parvis de l'école PEV.

    Les lampadaires clignotants seront mis en défaut lors du prochain passage de l’entreprise dans l’attente de la réparation.

    Un lampadaire est également défectueux dans le cottage Saint Calixte. Les lampadaires du Cottage Saint Calixte ne dépendent pas de la mairie mais le bailleur a été contacté et la réparation sera faite dès que possible.

    Si vous avez connaissance d'une autre panne, merci de le signaler en mairie par téléphone à l'accueil ou par mail (contact@mairie-baisieux.fr) et la liste sera actualisée et transmise à CITELUM début décembre.

    Merci à vous pour les signalements.

    Nous nous joignons à CITELUM pour nous excuser de la gêne occasionnée et faisons de notre mieux pour y remédier

    Partager